Video Games

D. B. Weiss

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Héloïse Esquié

1991 : Génération X, de Douglas Coupland. 1995 : Haute fidélité, de Nick Hornby. 2012 : Video Games, de D.-B. Weiss, le roman culte de la génération jeux vidéo.

Adam Pennyman, employé d’une société Internet, ne se distingue en rien de n’importe quel autre employé de ce type. Ou presque. Adam a en effet une passion, les jeux vidéo, et une ambition, arriver au bout de son Catalogue des jeux obsolètes, le livre ultime sur les jeux d’arcade des années quatre-vingt. Plus que de simples distractions, Pennyman sait que ceux-ci ont fortement contribué à forger son identité. En les étudiant inlassablement, en essayant d’en extraire le contenu politique (Pac-Man comme symbole marxiste de l’insatiabilité du capital ?), voire philosophique, peut-être parviendra-t-il à savoir pourquoi et comment son existence a pu sombrer ainsi.

Un jeu l’obsède en particulier, le fameux Lucky Wander Boy, et son légendaire troisième niveau qu’il n’est jamais parvenu à passer lorsqu’il était adolescent. S’il en était venu à bout, il en est persuadé, sa vie aujourd’hui serait tout autre. Très vite, ce jeu disparu va devenir une obsession pour Pennyman, qui, pour reprendre son destin en main, va partir à la recherche de Lucky Wander Boy et de son mystérieux créateur, Araki Itachi.

Avec Video Games, D.-B. Weiss a écrit le premier grand roman générationnel sur les jeux vidéo. Il nous offre au passage un tableau irrésistible des sociétés Internet et du monde des gamers et des geeks.

 

Né à Chicago, D.-B. Weiss est diplômé de philosophie de Trinity College. Video Games est son premier roman.

 

ISBN : 978-2-35-584121-7 • ISBN numérique: 978-2-35-584155-2 • Format : 14 x 20 cm • Nombre de pages : 360 • Prix public : 18,55 euros • Mise en vente : octobre 2012 • Interforum : 522 584 / Prix, dates de parution, éléments techniques, couvertures, photos et crédits non contractuels

La presse en parle

A propos de Video Games :

« Un roman non pas d’aujourd’hui, mais de demain. Fascinant ! »
Steve Erickson

« Avec une éloquence à la fois très moderne et surprenante, D.-B. Weiss nous donne la première grande mythologie des jeux vidéo. J’ai adoré ! »
Will Wright, créateur des Sims

« D’une certaine façon, Video Games remplit la même mission que Tron, au cinéma : un hommage ultraréférencé au jeu vidéo, l’inscrivant au patrimoine culturel universel. »
Télérama

Commentaires