Les Péchés de nos pères

Lewis Shiner

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Fabrice Pointeau

Élu meilleur livre de l’année par le Los Angeles Times.

« Avec un talent hors du commun, Shiner nous transporte dans un monde de corruption, de décadence, finalement de rédemption. Ce roman, écrit d’une main de maître, est complètement indispensable. » James Ellroy

A la manière de Chinatown, une enquête passionnante dans l’Amérique des sixties

Lorsque Michael arrive à Durham, en Caroline du Nord, pour accompagner son père mourant, il ne connaît que très peu de choses de la ville. C’est pourtant le berceau de sa famille, ses parents y ont vécu jusqu’à ce qu’il vienne au monde, avant de s’installer au Texas. Et c’est là que Michael va faire une étrange découverte, relative à sa naissance. Ce n’est que l’un des nombreux secrets et non-dits familiaux, et tous semblent liés à la destruction, à la fin des années soixante, d’Hayti, le quartier noir de Durham. À l’époque, celle de la lutte pour les droits civiques, ce haut lieu de la culture afro-américaine, symbole de liberté dans une région confite dans ses vieilles valeurs conservatrices, a été endeuillé par un meurtre jamais élucidé. L’assassinat d’un homme, la mort d’un quartier, d’une culture, Michael n’aura d’autre choix que de faire toute la lumière sur ces événements afin de lever le voile sombre qui recouvre son identité. Il est loin de se douter qu’il va ainsi réveiller de vieux fantômes, initier de nouvelles tragédies et mettre sa vie en péril. C’est le début d’une course contre la montre, aux multiples retournements, à l’issue incertaine.

Lewis Shiner outrepasse ici les limites du thriller pour nous offrir une véritable fresque, construite autour d’un épisode honteux et bien réel de l’histoire des États-Unis. Comment l’histoire d’un pays influe sur celle des individus, comment les fils doivent affronter les péchés de leurs pères, tels sont quelques-uns des thèmes évoqués dans ce roman à l’intrigue palpitante, qui est aussi un chant d’amour à la culture noire et une évocation enflammée des luttes sociales des années soixante.

« Un roman terriblement humain et terriblement bouleversant. » George Pelecanos

Lewis Shiner est né en 1950. Il a été ouvrier dans le bâtiment, musicien de rock et informaticien avant de se consacrer à l’écriture.

ISBN : 978-2-35584-038-8 • Format : 14 x 22 cm • Nombre de pages : 450 • Prix public : 21 euros • Mise en vente : 3 novembre 2011 Interforum : 424 794 / Prix, dates de parution, éléments techniques, couvertures, photos et crédits non contractuels

Commentaires