Les Anges de New York

R. J. Ellory

Traduit de l’anglais par Fabrice Pointeau

Vous aimez l’ambiance des films de Sydney Lumet, de James Gray ? Le dernier R. J. Ellory est fait pour vous !

Frank Parish, inspecteur au NYPD, a des difficultés relationnelles. Avec sa femme, avec sa fille, avec sa hiérarchie. C’est un homme perdu, qui n’a jamais vraiment résolu ses problèmes avec son père, mort assassiné en 1992 après avoir été une figure légendaire des Anges de New York, ces flics d’élite qui, dans les années quatre-vingt, ont nettoyé Manhattan de la pègre et des gangs. Alors qu’il vient de perdre son partenaire et qu’il est l’objet d’une enquête des affaires internes, Frank s’obstine, au prix de sa carrière et de son équilibre mental, à creuser une affaire apparemment banale, la mort d’une adolescente.

Persuadé que celle-ci a été la victime d’un tueur en série qui sévit dans l’ombre depuis longtemps, il essaie obstinément de trouver un lien entre plusieurs meurtres irrésolus. Mais, ayant perdu la confiance de tous, son entêtement ne fait qu’ajouter à un passif déjà lourd. Contraint de consulter une psychothérapeute, Frank va lui livrer l’histoire de son père et des Anges de New York, une histoire bien différente de la légende communément admise. Mais il y a des secrets qui, pour le bien de tous, gagneraient à rester enterrés.

Après avoir évoqué la mafia dans Vendetta, la CIA dans Les Anonymes, R. J. Ellory s’attaque à une nouvelle figure de la mythologie américaine, la police de New York. Avec ce récit d’une rare profondeur, qui n’est pas sans évoquer des films comme Serpico, La nuit nous appartient, ou encore Copland, Ellory nous offre à la fois un grand thriller au suspense omniprésent et le portrait déchirant d’un homme en quête de justice et de rédemption.

 

R. J. Ellory est né en 1965 en Angleterre. Après avoir connu l’orphelinat et la prison, il devient guitariste dans un groupe de rythm’n’blues, avant de se tourner vers la photographie. Après Seul le silence, Vendetta et Les Anonymes, Les Anges de New York est son quatrième roman publié en France par Sonatine Éditions.

 


Entretien R. J. Ellory / Antoine de Caunes par sonatine-editions

ISBN : 978-2-35-584110-1 • ISBN numérique : 978-2-35-584136-1 • Format : 14 X 22 cm • Nombre de pages : 553 • Prix public : 22,60 euros • Mise en vente : 15 mars 2012 • Interforum : 522 536 / Prix, dates de parution, éléments techniques, couvertures, photos et crédits non contractuels

La presse en parle

« Le nouveau héros de R.J. Ellory est un personnage qui va vous hanter longtemps. Une plongée vertigineuse au cœur de la corruption et du vice. »
François Lestavel, Paris Match

« Malgré une intrigue vissée serrée jusqu’aux dernières pages autour d’un insaisissable tueur en série, ce thriller magistral est avant tout une histoire d’homme. Avec ce polar intense, d’un réalisme noir, l’anglais R.J. Ellory, déjà éblouissant il y a quatre ans dans Seul le silence, signe une œuvre ambitieuse, forte et bouleversante. Sans doute son meilleur roman. »
Philippe Blanchet, Figaro Magazine

« Il y a de quoi rester scotché par l’intrigue, par ses connaissances (sur la mafia, la CIA…), par la puissance de son écriture. Lire Ellory est une expérience palpitante au sens premier. »
Ouest France

Commentaires